ESPRY

 Département NEuroScience and PsychiatRY  (ESPRY)

 

Les affections psychiatriques et les maladies neurodégénératives et neuromusculaires sont par nature très hétérogènes, à la fois cliniquement et génétiquement, et des traitements ne sont guère disponibles que pour un nombre limité de ces maladies.

Afin de concevoir et de développer des approches thérapeutiques pour ces troubles, une connaissance approfondie de leur histoire naturelle (clinique, histopathologique, génétique et biochimique), une compréhension fine des mécanismes physiopathologiques sous-jacents et le décryptage des composants biologiques de base en jeu sont essentiels.

L’objectif global du Département Neurosciences et Psychiatrie (ESPRY) est de créer une synergie entre la recherche clinique et fondamentale/translationnelle afin de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques et de développer des thérapies innovantes pour les maladies psychiatriques, neurodégénératives et neuromusculaires.

 

La recherche a subi d’énormes transformations au cours de la dernière décennie à l’hôpital Henri Mondor de Créteil. Notamment, un effort de structuration entre les soins, la recherche et l’enseignement a été récemment organisé autour de la neurologie et de la psychiatrie dans le but de créer le Département Hospitalo-Universitaire (DHU) Pepsy (dirigé par le Pr Marion Leboyer).

Pour les 5 prochaines années, nous voulons construire sur les réalisations antérieures et capitaliser sur l’expertise commune et partagée des intérêts scientifiques afin de :

(1) organiser l’effort de recherche en neurosciences et psychiatrie à l’UPEC et,

(2) recruter des équipes de recherche qui viendront compléter l’expertise en recherche clinique, notamment en apportant des équipes de base et de recherche translationnelle pour renforcer la recherche clinique exceptionnelle déjà sur place.

 

Le projet ESPRY est rationnellement fondé sur la réunion des équipes travaillant en neurosciences et en psychiatrie à l’Institut Mondor de Recherche Biomédicale afin de proposer une structure mieux intégrée. Cette décision est justifiée par des intérêts scientifiques complémentaires et des approches développées par les différentes équipes, avec un intérêt scientifique général dans l’interaction avec l’environnement et sa perception, et un continuum de tissus cibles du système nerveux central -> système nerveux périphérique -> muscle squelettique.

 

Les équipes de base du département sont :

Psychiatrie génétique (Marion Leboyer et Stéphane Jamain).
Thérapies innovantes des maladies neurologiques et psychiatriques (Stéphane Palfi).
-Etudes expérimentales et psychologiques des troubles neuropsychiatriques (Luc Mallet)
Maladie de Huntington et neuropsychologie interventionnelle (Anne Catherine Bachoud-Lévi).
Biologie du système neuromusculaire (Frédéric Relaix et Jérôme Authier).

 

Le but du département ESPRY est de promouvoir les interactions scientifiques dans une structure dynamique et compétitive, avec une vocation générale dans les domaines de la psychiatrie, des neurosciences et de la myogenèse. Il est également essentiel que le département ESPRY renforce l’impact de ses travaux de recherche au niveau international en développant des approches à la fois fondamentales, translationnelles, transversales et multidisciplinaires. Nous visons spécifiquement à :

(1) atteindre le meilleur niveau international pour les équipes de recherche travaillant sur les troubles psychiatriques, maladies neurodégénératives et neuromusculaires,

(2) créer un environnement qui sera attrayant pour les nouvelles équipes internationalement reconnues,

(3) développer la recherche fondamentale et translationnelle vers la compréhension et le traitement de pathologies spécifiques dans les maladies psychiatriques et neurodégénératives et des troubles neuromusculaires.


 

Share