Nouvel espoir pour les séropositifs : Découverte d’un marqueur du réservoir du VIH pour traquer et éliminer le virus

actu_vri_160317_gf2

 

 

Fruit de la collaboration entre le VRI (Institut de recherche vaccinale), de l’équipe 16 de l’IMRB-U955, du CNRS, de l’Université de Montpellier, de l’Inserm, de l’Institut Pasteur, de l’hôpital Henri-Mondor de Créteil, et de l’hôpital Gui de Chauliac (CHU de Montpellier), des chercheurs français ont identifié un marqueur qui permet de différencier les cellules « dormantes » infectées par le VIH des cellules saines.Grâce à cette découverte, les chercheurs pourront isoler et analyser ces cellules réservoirs qui, en hébergeant silencieusement le virus, sont responsables de la persistance du virus même chez les patients sous traitements antirétroviraux, dont la charge virale est indétectable.

Ces travaux font l’objet d’une publication dans la revue Nature du 15 mars 2017, et un brevet, en propriété CNRS, a été déposé sur l’utilisation diagnostique et thérapeutique du marqueur identifié.

Lien vers le communiqué de presse de l’Inserm
Lien vers l’article paru dans Le Parisien du 15/03/2017